Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 18:29

En 1951 Alechinsky rencontre à Paris, où il se fixe désormais, le peintre chinois Walasse Ting, qui l'initie

Il y a deux manière de voir mes tableaux. Une première, de loin ;  l'image à l'encre de chine tient le rôle d'un récitant, tandis que la peinture joue le rôle d'un récitant, tandis que la peinture joue sa partition d'accompagnement à dans une sorte de fosse orchestrale entour diffuse, posant déjà une tonalité, marque, saveur particulière. Une deuxième, à mesure que l'on s'approche du détail. 

Dejà là

Une œuvre dominée par le mouvement incessant qui accompagne l'acte de peindre, un univers en perpétuelle mutation qui engendre, au mépris de toute vraisemblance, des formes et des figures appartenant au domaine du fabuleux, des couleurs éclatantes, telles sont les caractéristiques des travaux de Pierre Alechinsky, qu'il s'agisse de peintures, de gravures ou de dessins.

Nuit d'hôtel
 

Né à Bruxelles le 19 octobre 1927, Alechinsky a étudié la publicité, l'illustration de livres, la typographie et la photographie à l'École nationale supérieure d'architecture et des arts décoratifs (La Cambre). Il s'initie également à la gravure, technique qu'il perfectionnera plus tard dans l'atelier de Hayter à Paris. 

Pense-bête

En 1945, Alechinsky entre dans le groupe de la jeune peinture belge  Sa première exposition personnelle a lieu à Bruxelles, « des filles qu'il monstrifie », dit-il ; et ses œuvres se ressentent alors profondément de l'expressionnisme nordique.

Papier ligné

 

L'oeuvre au noir
En 1951 Alechinsky rencontre à Paris, où il se fixe désormais, le peintre chinois Walasse Ting, qui l'initie à la technique picturale de son pays : le papier est au sol, le corps debout, tout entier mobilisé, suit totalement l'impulsion du pinceau tout en la contrôlant. Quatre ans plus tard, lors d'un voyage en Extrême-Orient, Alechinsky réalise un film sur la calligraphie japonaise. En 1965, le peintre est à New York, où il découvre un nouveau medium, l'acrylique.

 

Krach

Les bordures dit Alechinsky m'apparaissent comme un tournant personnel que j'aurais pu prendre plus tôt. 25 ans , je peins des tableaux autour desquels je dispose des remarques. Les couleurs au centre et alentour une bande à tour verticale et horizontale j'ajoute des réflexions, des compléments,en noir sur blanc, à l'encre.Aujourd'hui, je fait le contraire. Et j'ai dû éliminer progressivement tout ce qui n'était pas le rouge Ainsi reprenions-nous le rouge du cachet rouge des dessinateurs chinois, la seule couleur qui tienne et cela nous amusait d'arriver à la même conclusion que des artistes d'il y a des centaines d'années.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires