Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 13:05

La forêt

Max Ernst est né à Brühl (Rhénanie) en 1891. Pendant ses études de philosophie et de psychologie à l'université de Bonn, il rencontre August Macke et Hauns Arp 

On a appelé Max Erns le Léonard du surréalisme Il ressemble au grand Florentin par l'étendue de sa culture, par ses multiples intérêts (philosophiques, mathématiques, littéraires. )

 

  

 

Max Ernst dépasse les limites de la peinture purement descriptive ou abstraite en même temps qu'il en renouvelle les techniques. Par l'utilisation du collage , du frottage et de l'assemblage, il a conquis la liberté d'aller « au-delà de la peinture », et créé une nouvelle iconographie, capable de transcrire les rêves, les angoisses et les aventures de l'homme moderne.

 

Die Windsbraut
 

En 1913 il fait un séjour à Paris. Après la guerre, il participe au mouvement dada  à Cologne, devient l'ami de Paul Eluard et s'installe en France en 1922. De 1924 à 1938, il est membre du groupe surréaliste. Puis, en 1938, il se retire à Saint-Martin-d'Ardèche, où il décore sa maison de sculptures.

Fleurs

Max Ernst est interné au début de la guerre dans un camp en France ; en 1941, il se réfugie aux États-Unis où il devient citoyen américain.

La lune est belle
 

 

Soleil bleu
 

Max Ernst est interné au début de la guerre dans un camp en France ; en 1941, il se réfugie aux États-Unis où il devient citoyen américain. Il vit à New York, ensuite à Sedona (Arizona). En 1949, Ernst rentre en Europe et reçoit cinq ans plus tard le Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise.

 

Microbe vu à travers un tempérament
 

En 1941, il se réfugie aux États-Unis où il devient citoyen américain. Il vit à New York, ensuite à Sedona (Arizona). En 1949, Ernst rentre en Europe et reçoit cinq ans plus tard le Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise. 

La Femme chancelante
Ernst Max (1891-1976)

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle
commenter cet article

commentaires