Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 17:14

Portrait du peintre Gustav Klimt (1862-1918)

Dans les années 1900, Gustav Klimt passe ses étés à Litzlberg sur les bords de l’Attrsee en Haute - Autriche. Laissant derrière lui l'intimé de son atelier viennois, il se retrouve confronté à la nature dans toute sa splendeur. L’artiste se régale à reproduire  le foisonnement de la végétation, l’eau scintillante du lac et les vues dégagées sur les vallées alentour.

ll feuillage est la partie principale de la composition.Un réseau de petites touches de peinture allant du vert clair au vert foncé, des tons contrastés de rose, mauve et jaune. Les troncs d'arbres sont seulement suggérés et de petites modulations de couleur entre les différents types de feuilles permettent d'identifier un verger.

Seules de petites trouées dans les angles supérieurs gauche et droit permettent d'avoir un aperçu du ciel.

Ces rosiers sous les arbres offrent une étonnante densité plastique ; nous somment plus proches de la tapisserie , de la mosaïque , que de l’illustration topographique. Pour y parvenir Klimt emprunte les méthodes du néo -impressionnisme de Seurat Il fait vibrer les feuilles comme si elles se mettaient à trembler, il fait s’entrechoquer les petites touches de couleur.

 

L’effet est d'autant  plus réussi que les troncs des arbres et les roses sont, eux fermement ancrés au sol.Le peintre joue avec notre perception : les grands espaces qui s’étendent derrière le feuillage ne sont que suggères par  le pan de ciel en haut à droiteDans ce tableau éminemment sensible, Klimt se promène à la lisière de l'abstraction pour faire ressentir l'immensité quasi étouffante.

 

  • Le monde des arts
  • Gustav Klimt constitue un cas particulier parmi les artistes du XXe siècle, qui a très longtemps dérouté les historiens d'art, tant son parcours, son œuvre et sa réception sont atypiques. Peintre connu pour ses décorations murales néoclassiques à ses débuts, il se détourna rapidement du style académique qui faisait son succès pour devenir l'un des fondateurs de la Sécession viennoise. Bientôt érigé au statut de « mentor » de la modernité en Autriche il choqua les conservateurs et fut porté au pinacle par les jeunes artistes avides d'un renouveau. Sa notoriété était alors si emblématique que le tournant du siècle en Autriche, cet âge d'or de la créativité et de la culture, aussi bref qu'intense, fut baptisé « l'âge de Klimt ».

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle
commenter cet article

commentaires