Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 09:20

 

La personnalité de Mantegna et son oeuvre ont pris un relief et une importance exceptionnels c'est Mantegna en effet qui dans les villes de les villes de la vallée du Pô, a rompu définitivement avec le style gothique que, toujours vivace en plein milieu du XVe siècle. Dès le début de sa précoce activité, il a pris position en faveur du renouveau et du progrès de la peinture. Jamais, au cours de sa longue activité, il ne s'est départi de cette attitude.

Il est né à Isola di Cartura petite  localité de la Vénétie. 

Mantegna entre à dix ans comme apprenti dans l'atelier de Francesco Squarcione à Padoue. La ville est alors un véritable carrefour artistique et intellectuel, où l'Antiquité se trouve comme réinventée. Dès ses premières œuvres – malheureusement perdues ou en partie détruites, comme les fresques de la chapelle des Eremitani

 

Il affirme son goût d'érudit antiquisant pour les ruines, la sculpture, et son génie de la tension dramatique. À la sophistication du gothique international, il préfère la modernité du Florentin Donatello (1386-1466) et son traitement plastique vigoureux des corps, ainsi que les nouveaux principes de perspective établies par l'architecte et théoricien Leon Batista Alberti (1404-1472).

 

S'impose alors ce qui va devenir les caractéristiques majeures de sa production : le souci d'un espace rigoureux et structuré, le traitement réaliste de l'Antiquité classique comme cadre historique des sujets religieux, la perfection dans le rendu des matières, la fascination de la sculpture et enfin, sous-jacente, une mélancolie pleine de fierté et de gravité qui habite ses personnages – au point d'avoir marqué l'imagination de Marcel Proust.

 

C'est dans l'atelier de Jacopo Bellini (1396-1470) que Mantegna accomplit son apprentissage. Bellini fut aussi le beau-père du peintre de Padoue, qui en épousa la fille en1453. Avant de devenir peintre de cour pour Ludovico Gonzaga à Mantoue, en 1459, Mantegna peignit un retable d'autel pour l'église San Zeno Maggiore. Ensuite il réalisa plusieurs chefs-d'œuvres, parmi lesquels les portraits de la famille Gonzaga, dans la  Camera degli Sposi (la Chambre des époux). Les années qu'il passa à la cour des Gonzaga lui donnèrent une certaine sérénité et stabilité.

 

La mort de son mécène, Ludovico, de sa femme et de son fils, Bernardino, ont fait connaître à Mantegna la vraie souffrance. Son chagrin l'accabla pendant longtemps, jusqu'à quand il recommença à travailler pour Francesco Gonzaga de Mantoue. En 1488 il était à Rome pour peindre des fresques sur commande du pape Innocent VIII. Pour un artiste habitué à la liberté créative de Mantoue, cette période romaine fut une expérience étouffante. Rentré à la cour de Mantoue, il travailla pour la femme de Francesco Gonzaga, Isabella d'Este, en respirant un nouvel air de liberté artistique.

En 1453, Mantegna épouse la fille de Jacopo Bellini, sœur de Giovanni. Ce sont les plus grands artistes vénitiens du moment. D'eux, il apprend la douceur de la lumière, l'élégance de la retenue et introduit dans ses œuvres une délicate souplesse dans le modelé, propre aux années 1440. Les réciprocités stylistiques entre ces artistes posent encore aujourd'hui de fréquents problèmes d'attributions et rendent par endroits l'exposition confuse.

 

 

GIORGIO VASARI

Il montra avec, avec une merveilleuse manière, comment on pouvait faire, en peinture les raccourcis des figures, pris de bas en haut, ce qui fut, certes, une invention rare et originale.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle
commenter cet article

commentaires