Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 09:14

Depuis plus de trente ans il appose des image éphémères sur les murs des cités dans des endroits choisis et les photographie. Il est l'un des précurseurs du « street- arts»

«Au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler.

J'essaie d'en comprendre , d'en saisir à la fois tour ce qui s'y voit : l'espace, la lumière, les couleurs...et dans le même mouvement ce qui ne se voit plus : l'histoire, les souvenirs enfuis, la charge symbolique...Dans de lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image  (le plus souvent d'un corps à l'échelle 1)

Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique... » 

Il aime les oeuvres du Quattrocento italien,Giotto, Fra Angelico, la poésie de Rimbaud, de Baudelaire, de Narval. Il a alors entrepris la lecture des grands mystiques, Ignace de Loyola, Jean de la Croix, ainsi que le Cantique de Cantiques.

 

Rimbaud Etude pour Rimbaud

IL est né en 1942 à Nice, il choisit le lieu de ses interventions urbaines en marchant, en s’imprégnant des sons, des odeurs, de tout ce qu’un lieu dégorge de sensations. Puis, il dessine sur papier journal (œuvres originales ou sérigraphies si la nécessité de reproduction se fait sentir) au fusain ou à la pierre noire des personnages 

Rimbaud dans Paris
 

 

Hanté par les ombres laissées sur les murs, à Nagasaki et à  Hiroshima  par les corps volatilisés, il a apposé des images peintes, dessinées, sérigraphies sur du papier fragile, sur les murs des cités, dans des cabines téléphoniques, images qui se fondent dans l'architecture urbaine, sont acceptées par les populations qui les défendent même de leur dégradation lente (comme à Naples).

Dessin d'après Guercino et Nanni
 

Ernest Pignon-Ernest décrit lui-même son œuvre comme une manière de saisir l'essence d'un lieu. Il puise dans l'histoire du lieu, dans les souvenirs, mais aussi dans la lumière, l'espace. Puis, il vient y inscrire une image élaborée dans son atelier. Cette image est en général le dessin d'une représentation humaine à l'échelle 1, reproduite par sérigraphie.

Dessin d'après Ribot

Pignon-Ernest installe lui-même son œuvre dans la ville, durant la nuit. Nourri par un héritage culturel mêlant chrétien et païen, Pignon-Ernest n'hésite pas à s'inspirer et à citer les œuvres de  Le Caravage

Dessin d'après Penni

Il ne signe pas son travail, ses oeuvres disparaîssent avec le temps, les intempéries et les arrachages éventuels.

Ses oeuvres disparaissent avec le temps, les intempéries et les arrachages éventuels.

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires