Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 09:34

Elle a été fondée par la famille Li, qui prit le pouvoir durant le déclin et la chute de l'empire Sui.

Venant après une longue période de division de la Chine qui dura de 220 à 581, à laquelle l'éphémère dynastie Sui avait mis fin, les premiers empereurs de cette dynastie eurent d'abord pour tâche de stabiliser l'empire récemment réunifié, et de lui redonner la puissance qu'avait eue la Chine à l'époque des hans. Ils firent rapidement mieux que ces derniers dans le domaine des conquêtes extérieures. Sous les premiers empereurs Tang (en particulier Taizong, l'impératrice Wu Zetian et Xuanzong , l'empire chinois connut une période de prospérité et un rayonnement culturel considérable. 

 

Sa capitale  Chang'an , la plus grande ville du monde, reflétait toute la puissance et le cosmopolitisme, qui reposait notamment sur le dynamisme des échanges à longue distance le long de la route de la soie et des voies maritimes méridionales. 

Cette période a été vue par les générations suivantes comme un véritable âge d'or de la civilisation chinoise, symbolisé notamment par les brillants poètes Li Bai  et Du Fu, et plus largement l'émergence d'un groupe de nombreux lettrés passés par les examens impériaux qui furent mis en place par les premiers empereurs Tang.

La peinture n'était pas exercée seulement par des artisans, ou des professionnels possédant une certaine culture (essentiellement religieuse), elle était aussi pratiquée par des fonctionnaires lettrés, hauts dignitaires au service de la cour et véritables peintres de cour qui introduisaient, pour certains, un regard et des moyens nouveaux

La peinture chinoise à l'époque des Tang était encore en grande partie l'affaire d'artisans qui n'avaient que rarement le statut de lettré et qui utilisaient des couleurs vives et contrastées. Une première évolution s'était faite durant la période de division avec en particulier l'apparition d'ouvrages théoriques sur la peinture surtout celui de Xie He qui l'élevaient au rang d'art majeur. La peinture, du point de vue des lettrés, était considérée comme un exercice spirituel au même titre que la calligraphie et la poésie.

Les lettrés jetèrent vite leur dévolu sur la peinture de paysage, tracé avec des lignes simples, de plus en plus avec une seule couleur, et de grands espaces vides alternant avec les pleins pour symboliser l'animation de l’œuvre par la circulation des forces vitales. L'archétype du peintre lettré fut Wan Wei  qui excella dans la peinture de paysage. 

IL prétendait « qu'il y a de la peinture en poésie et de la poésie en peinture, toute une tradition de l'écriture (ou calligraphie) dans l'image qui s'est jusqu'à nos jours.

Cela a aussi pousser certains artistes à pratiquer la calligraphie en même temps que la peinture.»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires