Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 10:42

En 1916, il est blessé à la tempe par un éclat d'obus et subit une trépanation.

Le 15 Avril 1918, parait le recueil de poèmes Calligrammes et le 9 Novembre ce grand poète meurt d'une grippe espagnole à 38 ans.

Il a parcouru tout le champs de la sensibilisé et de l'expression poétique, de la fin du symbolisme à la veille du surréalisme.

Ruiz Picasso Pablo (1881-1973) Photo de Guillaume Apollinaire dans l'atelier de Picasso du 11 boulevard de Clichy
 

Autoportrait en canonnier

Guillelmus Apolinaris Albertus de Kostrowitzky plus connu sous le nom de Guillaume Apollinaire

Sa devise : «J'émerveille»

 

Cahier d'Apollinaire, dit Cahier de Stavelot

Né à Rome,de souche italo-polonaise il vivra d'abord à Monaco puis à Paris avec sa mère. Il sera ensuite précepteur en Rhénanie. 

L'oeillet et le bambou - Calligramme de la série Etendard
 

Lorsqu'il revient à Paris, il se lie aux milieux artistiques de l'époque et devient l'ami de Picasso, Max Jacob, Derain, Le Douanier-Rousseau etc. Souvent malheureux en amour, il aura une liaison avec Marie Laurencin qui lui sera présenté par Picasso avec qui il aura toujours une relation privilégiée. 

 La mandoline l'oeillet et le bambou Titre attribué : Calligramme de la série Etendard
 

Inventeur du mot «surréalisme». il connaitra le succès en 1913, avec la publication d'«Alcools». 

En novembre 1914, il sera affecté dans l'artillerie française et sera blessé à la tête par un éclat d'obus.

 

Le 15 Avril 1918, parait le recueil de poèmes Calligrammes et le 9 Novembre ce grand poète meurt d'une grippe espagnole à 38 ans.

Il a parcouru tout le champs de la sensibilisé et de l'expression poétique, de la fin du symbolisme à la veille du surréalisme.

Portrait de Guillaume Apollinaire
Delaunay Robert (1885-1941)

Critique d’art,il fut un défenseur cubisme et de la peinture nouvelle. Et son oeuvre de conteur, de dramaturge, de journaliste.

 

 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
      Et nos amours
  Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure
 
Les mains dans les mains restons face à face
      Tandis que sous
  Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse
 
    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure
 
L’amour s’en va comme cette eau courante
      L’amour s’en va
  Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente
 
    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure
 
Passent les jours et passent les semaines
      Ni temps passé
  Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
 
    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure

Guillaume Apollinaire - Le pont Mirabeau

Le pont des Invalides
Apollinaire Guillaume 

Autoportrait en cavalier masqué décapité
Apollinaire Guillaume 

Mais riez riez de moi 

Hommes de partout et surtout gens d'ici 

Car il y a tant de choses que je n'ose vous dire 

Tant de choses que vous ne me laisserez pas dire 

Ayez pitié de moi. 

(Calligrammes, la Jolie Rousse.)

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires