Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 10:47
Un dimanche après- midi à l'île de la Grande Jatte
Un dimanche après- midi à l'île de la Grande Jatte

«Seurat est un grand peintre inconnu» écrivait Lucie Coustutier.

Dans sa peinture la plus connue et la plus grande, Georges Seurat représente des personnages détendus dans un parc périurbain sur une île de la Seine appelé La Grande Jatte.


II applique une couche de petits coups de pinceau horizontaux de couleurs complémentaires.

Puis il ajoute des petits points, également en couleurs complémentaires, qui apparaissent sous des formes lumineuses quand on le voit de loin.

La Poseuse de dos
La Poseuse de dos

Appelée aussi pointillisme ou divisionnisme la technique inventée par Seurat consiste a poser sur la toile des points de couleurs pures, juxtaposées dans le but de renforcer la richesse, la solidité et l’éclat des tons ; c’est l’œil du spectateur qui opère le mélange optique des pigments, recompose la synthèse des éléments.
Cette façon de peindre est à la fois un prolongement des expériences de Delacroix, puis développées par les impressionnistes, et une application développée par les impressionnistes, et une application des traités scientifiques consacrées à la couleur par Chevreul.

Une baigneuse à Asnières
Une baigneuse à Asnières

Seurat se livre à de nombreuses peintures en plein air.

«Faire jaillir la lumière et la vie du passage d’un crayon Conté sur du papier Ingres, voilà le dessin de Georges Seurat....

Le contrastante du noir intense du crayon et du blanc qu’il laisse entre les grains du papier Ingres donne à toute son œuvre dessinée une intensité lumineuse, une animation qu’on ne trouve chez aucun autre artiste...Nous appelions laideurs ces caractères de nos villes neuves, de nos quais, de nos banlieues ...Seurat a su nous révéler leur âme large et contenue...»
Madame Lucie Coustutier. 1914

Georges Seurat (1859-1891)

Sa dernière œuvre le Cirque, inachevée, au caractère étrange, suggère la gaieté et l’excitation du spectateur à l’aide de rythmes ascendants colorés en rouge et jaune (pour la piste et les acteurs du cirque) tandis que les spectateurs sont placés sur les lignes horizontales évoquant le calme dans une tonalité de jaune et de violet.

La Parade de cirque, est le premier tableau nocturne de Seurat et sa première représentation du divertissement populaire.

La Parade de cirque, est le premier tableau nocturne de Seurat et sa première représentation du divertissement populaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires