Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 08:26

A l'étage se trouve le salon des perspectives dans lequel fut célébré le mariage d’Agostino Chigi. Baldassare Peruzzi (1481-1536) célèbre pour ses tableaux et ses décors de théâtre, créa dans cette pièce une illusion parfaite qui donne l’impression que la salle s’ouvre sur l’extérieur. Les murs s’effacent derrière une colonnade monumentale peinte en trompe-l’œil qui offre une vue sur les environs de Rome et ses monuments les plus célèbres. Le motif de carrelage de la pièce se poursuit dans la fresque de la loggia. Les colonnes sont surmontés d’une frise présentant des scènes des Métamorphoses d’Ovide.

Rome - La villa Farnesina - Le salon des Perspectives
Vue urbaine
Vue urbaine

Il peint des paysages champêtres, des vues urbaines entre le colonnes, peintes elles aussi en donnant ainsi l'illusion que le salon était ouvert sur tout le pourtour.

Rome - La villa Farnesina - Le salon des Perspectives

Il développe le concept de villa péri-urbaine, qui contrairement aux palais romains de forme carrée, s’articulait autour de deux ailes entourant une loggia s’ouvrant sur les jardins.

Rome - La villa Farnesina - Le salon des Perspectives

Sur la dernière vue, un visage grossier d'homme : il s’agit d’un graffiti datant du Sac de Rome de 1527, pendant lequel les troupes allemandes envahirent et occupèrent la ville jusqu’à l’année suivante. On trouve une de leurs inscriptions dans le ciel sur l’église des Saints Apôtres : «1528 - pourquoi moi qui écris, ne devrais-pas rire ? Les Lansquenets ont fait courir le Pape»

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires