Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 09:22
La chèvre - 1950
La chèvre - 1950

«Je suis frappé par son don infaillible de donner vie à toute matière qu’il touche.
Du premier coup, il devine, invente et réinvente la technique la plus adéquate comme si depuis toujours les sources, les secrets, les tours de main, les expériences millénaires de touts les métiers graphiques et plastiques étaient instantanément à sa dispositio
n» Brassaï

Les baigneurs, la plongeuse, l'homme aux mains jouintes, l'homme fontaine, l'enfant aux bras écartrés, le jeune homme - été 1958
Les baigneurs, la plongeuse, l'homme aux mains jouintes, l'homme fontaine, l'enfant aux bras écartrés, le jeune homme - été 1958

Au cours de sa longue carrière, Picasso se consacre à la sculpture sans réserve, et épisodiquement, en utilisant les matériaux et les techniques traditionnelles et non conventionnelles. Contrairement à la peinture, dans laquelle il a été officiellement formé et à travers laquelle il a fait sa vie, la sculpture occupé un statut unique et personnel et expérimentale pour Picasso.

La femme à la poussette - 1950
La femme à la poussette - 1950

Il a approché la sculpture avec la liberté d'un artiste autodidacte, prêt à briser toutes les règles.

Femme à l'enfant début 1861
Femme à l'enfant début 1861

Cette attitude l’a conduit à développer une affection profonde pour ses sculptures, auxquelles les nombreuses photos de ses studios et des maisons témoignent.

Tête de femme - 1957
Tête de femme - 1957

Il libère la sculpture des conventions. Il entretient des rapports presque possessifs avec ses sculptures.

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle
commenter cet article

commentaires