Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 14:01
21.6.85. 18h
21.6.85. 18h

Pierre de Fenoÿl (1945-1987) a consacré sa vie à la photographie.
Ses recherches photographiques personnelles l’amènent d’abord en Inde sur les pas d’Henri Cartier-Bresson, puis aux États-Unis, à Paris et en Toscane.

17.18.85
17.18.85

Son désir grandissant de se vouer exclusivement à la prise de vues, l’incite à quitter Paris et ses fonctions institutionnelles.

Après un voyage en Égypte sur les traces de Maxime Du Camp, il s’installe dans le Tarn en 1984 et se consacre au paysage, notamment dans le cadre de la Mission photographique de la DATAR.

11.11.84 13 h Tarn
11.11.84 13 h Tarn

Il est rapidement reconnu comme l’un des membres de l’école française qui réunit, dans les années 1980, des photographes comme Arnaud Claass, Magdi Senadji, Bernard Plossu, Daniel Boudinet, Keiichi Tahara, Jun Shiraoka, Christian Milovanoff, Holger Trulzsch ou Denis Roche.

Sans titre France Tarn 1985
Sans titre France Tarn 1985

Il est hanté par la question du temps et de la mémoire en photographie, se définissant comme

« chrono photographe ».

Son œuvre s'apparente plutôt à une recherche méditative, nourrie des Confessions de saint Augustin et de l’art de la marche, et inspirée par le théâtre de la nature.

Ses paysages vides de personnages et empreints d’un silencieux mystère évoquent parfois les paysages des peintres flamands ou italiens, autant que les maîtres de la photographie des premiers temps.

20.5.85. 17h France 1985
20.5.85. 17h France 1985

Le 4 septembre 1987, Pierre de Fenoÿl meurt brusquement d’une crise cardiaque.

Cours y vite

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires