Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 10:30

Jean Fouquet, est né à Tours entre 1415 et 1420. Il a réalisé des portraits, des retables, des miniatures et d’autres œuvres.

Il fait son apprentissage dans l’atelier d’un maître flamand.

En 1448, il revient à Tours et occupe une maison proche de l’ancienne basilique Saint Martin.

Vers 1451, il peint pour Etienne Chevalier, trésorier de France sous Charles VII et Louis XI.

Il s’est nourri des influences italiennes, en sachant les intégrer subtilement dans un art qui lui est propre.

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Etienne Chevalier, présenté par Saint Etienne.

La pierre sur le livre dans sa main se réfère à la lapidation par laquelle le martyr trouva la mort.

La réalisation du manuscrit est située dans les années 1450-1461

Il fut démembré au XVIIIe siècle puis dispersé.

Quarante feuillets furent acquis par le duc d’Aumale en 18. Il fit aménager dans son château de Chantilly un cabinet spécial, le Santuario, pour les présenter encadrés et réunis par groupe de quatre.

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Heures d'Etienne Chevalier - L'Annonciation vers 1450
L’Annonciation se déroule dans la Sainte-Chapelle de Bourges, elle est fidèlement représentée. L’ange Gabriel est agenouillé face à la Vierge Marie assise entre deux livres, l’un ouvert, l’autre fermé, symbolisant respectivement Ancien et Nouveau Testament.

La Pietà de Nouans-les-Fontaines

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Ce tableau monumental est découvert en 1931

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Le commanditaire est représenté, comme à l'habitude de cette époque, dans le tableau, sur le côté droit. Il est de la même taille que les autres personnages.

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Le moment représenté est entre la descente de croix et la mise au tombeau.

Jean Fouquet - Les heures, la Pièta de Nouans-les-Fontaines

Le Christ est soutenu par Joseph D’Aritamthie et Saint Nicomède sur les genoux de la Vierge, déposant à ses pieds les instruments de la Passion : la couronne d'épines, le marteau et les clous.

Ils sont entourés de deux vieillards en arrière-plan, des saintes femmes, habillées en religieuses. Saint Jean est derrière la Vierge, lui tenant son voile.

Extraordinaire visage de la Vierge. Une des plus belles Pietà de cette époque.

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires