Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 10:17

«On n’a pas assez remarqué l’année dernière lors d’une exposition...les Albums de Rouault où les dessins terribles, angoissants, pleins de pitié et d’ironie alternaient avec des notules acerbes et amères, avec des poèmes singuliers qui font songer à ceux que criaient par les villages de l’Ombrie les fils de Saint François d’Assises, ces Giullari di Dio, dont les chants s’élevaient avec un lyrisme neuf et déchirant...A mon sens, depuis Daumier, peu de peintres avaient atteint aussi haut dans le sublime comique qui se confond ici avec le sublime tragique.»

Apollinaire - Chroniques d’art

Toute l’oeuvre de Rouault use une palette où les noirs, les bleus profonds et le rouge ont un rôle privilégié.

Ecce homo et Pierrot n°IEcce homo et Pierrot n°I

Ecce homo et Pierrot n°I

Pierrotin à la fleur rose et DuoPierrotin à la fleur rose et Duo

Pierrotin à la fleur rose et Duo

Arlequin et Clown tragique Arlequin et Clown tragique

Arlequin et Clown tragique

Ses peintures se caractérisent par la férocité de la ligne aussi bien que par leurs couleurs obscures, de temps à autre rehaussées par des traits rouge vif.

« L'art, celui que j'espère, sera l'expression plus profonde, plus complète, plus émouvante de ce que sentira l'homme, face à face avec lui-même et avec l'humanité » Georges Rouault, 1905

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires